Culture et Patrimoine

L'Algarve est un amphithéâtre exposé au Sud, protégé par la montagne et influencé par le climat de la Méditerranée. La commune de Tavira possède une mosaïque de paysages culturels, crées par l'interaction de l'Homme avec la nature tout au long des derniers mille ans.
 
La montagne en schiste, de sol pauvre et broussailleux, a vu le développement successif de zones où les pierres ont été retirées, ce qui a permis d'avoir des champs de vergers non irrigués, des chênes-lièges, des chênes verts et certaines cultures de céréales comme le  blé et l'orge, potagers familiaux, l'élevage et l'exploitation des ressources sauvages.
 
Dans la dépression périphérique où le fleuve Gilão coule, il y a des marécages et des cultures d'irrigation, des potagers, des vergers ponctués d'oliviers, amandiers, figuiers, caroubiers.
 
Zone de transition avec le littoral, désignée par barrocal, elle bénéficie d'aquifères souterrains, du climat doux en hiver, sans gel ou températures basses et d'une plus grande protection de la salinité de la mer. Il y a une prédominance de cultures maraîchères, d'agrumes, de la figue, du caroubier, de l'olive et de l'amande à la coque tendre.
 
Pendant plusieurs siècles, la ville située près de la mer, avait ses origines dans un village phénicien situé sur une colline qui est descendu jusqu'au fleuve dans les XVe et XVIe siècles, le village a accompagné le fleuve, tout en occupant les zones humides et les deux rives jusqu'à la zone de l'estuaire.
 
Dans le  littoral, le système de lagons et les îles-barrière sont à mettre en évidence, de Tavira à Cabanas, intégrés dans le Parc Naturel da Ria Formosa classé au niveau international, zone fortement vivifiée par la pêche thonière et artisanale, la conchyliculture, la capture de mollusques et de bivalves, la saliniculture et les viviers. À proximité de la mer, les vignes sont plantées et certaines cultures mixtes persistent dans certaines zones.
 
Les paysages culturels font partie de l'identité historique de la région. Il est indispensable  de COMPRENDRE, PRÉSERVER ET METTRE EN VALEUR  la valeur élevée de son patrimoine, potentiel ludique et économique.
 
Avec la sédentarisation, l'agriculture et les activités extractives, les espaces naturels ont été transformés en paysages culturels. Ces paysages nous donnent des informations historiques précieuses sur notre relation avec les lieux, dans la plupart des cas d'une grande beauté susceptibles d'intégrer le patrimoine culturel classé et attirer des visiteurs.
 
Oliviers, vignobles, forêts de chêne-liège et les champs de blé sont des images de marque dans le paysage méditerranéen.
 

Tags: